Archives de l’auteur Jeunes Radicaux

ParJeunes Radicaux

Menons pleinement le combat pour le bien-être animal

En cette journée mondiale de lutte contre l’abandon des animaux de compagnie et à l’aube d’une période estivale souvent dramatique pour ces derniers, les Jeunes Radicaux rappellent leur attachement au respect de la dignité et du bien-être animal et appellent le gouvernement à agir vite. 

Nous ne pouvons donc que saluer l’existence du rapport remis au Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation par le député Loïc DOMBREVAL ce 23 juin et rejoignons pleinement certaines des propositions qui y sont formulées comme la création d’un Secrétariat d’Etat ou d’un Délégué Interministériel à la protection animale, la création d’un “Fonds National pour la Protection Animale”, la responsabilisation des vendeurs et acheteurs d’animaux de compagnies et le durcissement des sanctions pour toute maltraitance animale, à commencer par les abandons dans des situations le plus souvent inhumaines. 

Nous veillerons attentivement à ce que ces propositions et tant d’autres issues de la société civile et du monde associatif soient entendues et traduites en faits. 

Nous appelons également l’ensemble des pouvoirs publics, des collectivités, des acteurs du tourisme, du sport, de la culture et des loisirs à multiplier les espaces accessibles pour les propriétaires d’animaux de compagnie, aujourd’hui souvent discriminées ou marginalisés, contraints de choisir entre leur droit au loisir dont les Français ont tant besoin en cette période trouble, et la présence de leur animal de compagnie, qui est également source pour les plus fragiles notamment d’assistance et d’un soutien émotionnel indispensable. 

Les Jeunes Radicaux, le 27 juin.

ParJeunes Radicaux

L’heure de la prévoyance et de la cohésion

Les Jeunes Radicaux saluent le consensus qui a été trouvé lors de la réunion du Conseil européen du 23 avril 2020 sur la nécessité d’une réponse forte dans l’Union européenne profondément touchée par la pandémie d’infections à coronavirus Covid-19. Nous nous réjouissons à ce titre du plan d’urgence accordé par l’Eurogroupe d’un montant de 540 milliards d’euro et de l’appel aux États membres à légiférer pour permettre son effectivité à la date du 1er juin 2020.

Cet avancée témoigne de la persistance de la possibilité de se mettre d’accord au sein de l’Union, là où certains affirmaient que ses membres s’opposaient. Cet élan ne doit pas s’arrêter là. Si ce plan d’urgence permet une réponse à court terme, les Jeunes Radicaux s’inquiètent de l’absence de réel plan de relance et de solidarité à long terme.

Les Jeunes Radicaux rappellent que le cas de force majeure auquel nous faisons face doit nous pousser à surmonter les problèmes de droits et les considérations nationales légitimes qui peuvent entraver l’établissement d’une réponse à long terme. Il serait plus que temps pour l’Union de manifester sa prévoyance dans un contexte où elle a pu être critiquée pour sa lenteur de prise de conscience face à la pandémie.

Un nouveau sentiment de solidarité naît. Nous remarquons d’ailleurs la prise de position de l’Allemagne assurant son pays prêt à augmenter sa contribution au budget de l’Union européenne pour la période 2021-2027 après une proposition de la Commission européenne, maintenant chargée de préparer la sortie de crise.

Ne laissons pas cette fenêtre de cohésion se fermer et osons rentrer dans le monde d’après.

La Commission sur les affaires internationales des Jeunes Radicaux, le 24 avril.

ParJeunes Radicaux

Primo-votants et jeunes de France : le 15 mars, prenez-les choses en main !

Le 15 mars 2020, ce dimanche, aura lieu le premier tour des élections municipales partout en France.

A cette occasion, les Jeunes Radicaux invitent tous les jeunes électeurs à se mobiliser pour ces élections qui vont avoir une incidence directe sur leur vie et celle de leur commune pour les 6 années à venir.

Les maires jouent un rôle essentiel en matière d’environnement, en développant les transports en commun, pistes cyclables et espaces verts.

Les maires jouent un rôle essentiel en matière culturel, en développant ou créant des festivals, en organisant des concerts gratuits, en mettant en place des réductions jeunes sur les places de musée.

Les maires jouent un rôle essentiel, encore, en matière de sécurité, de propreté, de logement, d’éducation et dans tant d’autres domaines.

Alors le 15 mars, allez voter ! Peu importe vos opinions politiques, mobilisez-vous ! Faîtes entendre dans votre commune la voix si singulière de ceux à qui l’avenir tend les bras !

Chaque voix compte, celle des jeunes aussi.

Les Jeunes Radicaux, le 13 mars.

ParJeunes Radicaux

Nous sommes le 8 mars 2020, et tant reste à faire.

Nous sommes le 8 mars 2020, 2 femmes sur 3 déclarent avoir fait l’expérience d’un rapport sexuel non consenti et 82% rapportent des faits de violences psychologiques, physiques ou sexuelles au cours d’un rapport sexuel.

Malgré certaines avancées, force est de constater que les efforts doivent se poursuivre en matière d’éducation à la sexualité des jeunes filles et jeunes garçons, de sensibilisation de la société toute entière à l’égard du consentement et des violences sexuelles et de la pénalisation des violences physiques et sexuelles.

Nous sommes le 8 mars 2020, 100 % des femmes reconnaissent avoir été confrontées au harcèlement dans l’espace public. En vertu des principes de liberté, d’égalité et de solidarité, nous, jeunes radicaux, considérons que chaque femme est libre de choisir les vêtements qu’elle souhaite porter et les lieux dans lesquels elle souhaite se rendre.

Nous sommes le 8 mars 2020, 80% des femmes sont concernées par le sexisme au travail. Le monde professionnel doit jouer un rôle majeur dans la lutte contre ces discriminations. La mise en place obligatoire d’ateliers de prévention contre le sexisme au sein des entreprises doit devenir une priorité des partenaires sociaux.

Nous sommes le 8 mars 2020, 82% des français pensent que la publicité donne une image susceptible de complexer les filles. Les médias, premiers influenceurs de la société, doivent tendre vers une communication toujours plus inclusive et réprimer les publicités qui portent un regard dévalorisant ou biaisé sur les femmes.

Nous sommes le 8 mars 2020 et lançons un appel à agir, ce jour et les jours suivant, ensemble, contre toutes les manifestations du sexisme, qu’elles soient d’apparence anodine ou plus grave.

Les Jeunes Radicaux, le 8 mars.



ParJeunes Radicaux

Les Jeunes Radicaux solidaires avec les Écossais

Les Jeunes Radicaux tiennent à signifier leur profonde tristesse en ce jour, qui comme pour reprendre les propos du Président du Parlement européen M. Sassoli, marque une blessure pour nous, européens fédéralistes convaincus. Nous respectons bien évidement le choix de nos amis britanniques exprimé par l’instrument de démocratie suprême qu’est le référendum.

Ce jour de blessure marque également le début d’un nouvel horizon pour l’Union qui devra alors s’engager dans une toute nouvelle politique de relations avec le Royaume-Uni, défendant toujours plus les valeurs qui sont les nôtres.

Si certains citoyens du Royaume-Uni ne seront plus citoyens de l’Union européenne, il n’en restent qu’ils sont européens et les Jeunes Radicaux insistent sur le sentiment de fraternité que nous conserverons toujours avec les Britanniques, en tant que peuple européen.

Pour finir, les Jeunes Radicaux souhaitent partager la tristesse de la nation écossaise portée par leur Première ministre Mme STURGEON. L’Écosse a majoritairement voté contre le Brexit en juin 2016, c’est un fait. Répondant à l’appel de Mme STURGEON dans sa lettre ouverte adressé ce jour aux européens, les Jeunes Radicaux restent solidaires envers les Écossais et tous les autres Britanniques qui n’ont pas fait ce choix.

La Commission sur les affaires internationales des Jeunes Radicaux, le 31 janvier 2020