Bâtissons la République des possibles !

Protéger notre planète

Chez les Jeunes Radicaux, nous pensons que l’écologie doit transparaître dans l’ensemble des réflexions politiques sans être punitive ni liberticide mais en promouvant un ensemble de solutions de long terme. Le solidarisme (ex. accompagnement des plus modestes pour la rénovation énergétique), l’éducation (ex. enseignement d’une écocitoyenneté européenne), l’éthique, (ex. bien-être animal), l’économie (ex. fin du plastique à usage unique), le social (réfugiés climatique), etc.

Nous avons ces derniers mois rencontré Corinne Lepage, ancienne ministre de l’Environnement, Annick Girardin, ministre de la Mer ou encore la Présidente de l’association Wild Legal pour proposer des solutions concrètes pour une transition écologique ambitieuse, solidariste et pragmatique.

Conquérir de nouvelles libertés

Chez les Jeunes Radicaux, nous nous engageons pour incarner une force de progrès dévouée à la conquête de nouvelles libertés. Droit à mourir dans la dignité et PMA pour toutes pour défendre le droit à disposer de son corps, dépénalisation du soutien aux réfugiés pour en finir avec la sanction de la solidarité ou encore légalisation du cannabis pour réguler et protéger les citoyens sont nos combats.

Nous pensons que conquérir de nouvelles libertés c’est aussi participer à la modernisation des droits humains. Nous travaillons ainsi à la défense du droit à une vie privée face aux défis du numérique ou au libre accès à l’information menacé par les fakes news par exemple. Nous avons à ce sujet travaillé avec la Quadrature du Net, association de défense des libertés sur Internet.

Faire renaître la construction européenne

Chez les Jeunes Radicaux, nous pensons que même s’il est évident que la paix est l’essence de la construction européenne, nous croyons qu’elle doit aujourd’hui répondre à d’autres impératifs dont les solutions ne peuvent être apportées qu’à l’échelle de l’Union.

L’idée du marché commun comme condition de cette paix a trop longtemps relégué au second plan les ambitions sociales et démocratiques de l’Europe. Nous nous engageons pour une organisation fédérale de l’Union européenne fondée sur le renforcement démocratique de ses institutions ou l'organisation de moyens communs de défense et de renseignements par exemple.

Récemment et en coopération avec 17 mouvements de jeunesse progressistes dans toute l’Europe, nous avons restitué nos propositions pour une Europe durable (Our Sustainable Europe). Fruit de plus d’un an de travail pour porter la voix de la jeunesse avec le soutien des Président et vice-président radical du groupe Renew au Parlement européen, du Président de la délégation Renaissance, de la Secrétaire d’État chargé de la Jeunesse et de la ministre de la Mer.

Construire une société plus solidaire

Chez les Jeunes Radicaux, nous militons pour des actions concrètes en faveur d’une solidarité qui réhabilite la notion de fraternité de notre devise nationale. Par exemple, à l’heure où les inégalités s'accroissent entre privilégiés et défavorisés et à l’aube du monde post-covid, nous avons rencontré Mathilde Broquet-Courboillet, porte-parole du think tank Génération Libre et l’économiste Simon Holley pour travailler à la construction d’une société plus solidaire à travers la refonte totale de notre système de redistribution sociale par un revenu universel.

Construire une société plus émancipée

Chez les Jeunes Radicaux, animés par la nécessité de libérer l’individu de ses déterminismes socio-économiques, nous nous engageons pour donner à la jeunesse les clefs de son émancipation. Par exemple, conscients des problèmes de notre modèle médiatique sujet à la désinformation et aux fake news, nous avons rencontré Patrick Eveno, vice-président du Conseil de déontologie journalistique afin de d’élaborer des réponses concrètes sur la question du libre accès à l'information : système de pastilles, enseignement obligatoire aux médias et nouveau statut de société de presse.

Apaiser notre démocratie

Chez les Jeunes Radicaux, nous faisons le constat que la prégnance de l'abstention, la montée du populisme et des extrémismes qui divisent la société, ou encore la défiance des jeunes vis-à-vis de la politique sont des signes de défaillance de notre système démocratique. Nous engageons pour proposer à la jeunesse les contours d’une démocratie apaisée.

Nous travaillons à des solutions pour accroître la participation citoyenne, pour une vision renouvelée et contemporaine de la laïcité ou encore pour l’élection à proportionnelle de l’Assemblée nationale.